Marseille/Fort Saint-Jean

De Site perso d'Yves Mans!
Aller à : navigation, rechercher

Fort Saint-Jean.

stjean4.jpg

Une enceinte imposante protège déjà l'antique Massalia. On en voit encore les ruines dans le jardin des Vestiges. Ces défenses militaires, reconstruites plusieurs fois, sont sans doute toujours renforcées à l'entrée du port. Mais cela n'empêche pas les pirates d'attaquer la ville.
Au IXe siècle, l'insécurité des échange commerciaux a réduit fortement la richesse de la ville et sa population. L'évêque BABON fait bâtir près de la butte St.Laurent une forteresse où tous les habitants peuvent venir se réfugier. Plus tard une nouvelle tour garde le port. Au XIIe siècle, les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem -- devenant au XVIe siècle chevaliers de Malte -- construisent leur Commanderie et une église dédiée a Saint-Jean qui donne le nom à ce quartier. En 1447 le roi René fait élever  rose qui depuis cette époque est le signe de reconnaissance de la ville dans les gravures, les tableaux et les films.


Un usage pacifique.

Le fort, propriété du ministère de la Culture, abrite la direction de la recherche Archéologique Sous-Marine. C'est elle qui examine, classe les vestiges de toutes sortes, si nombreux dans les environs de Marseille, que découvrent les plongeurs sous-marins. Elle dispose également d'un navire de recherche, l'Argonaute. Certaines de ces pièces, parmi les plus intéressantes, sont exposées au musée de Docks Romains, aménagé au rez-de-chaussée d'un immeuble reconstruit à la place Vivaux au-dessus du quai romain en partie conservé.


stjean3.jpg



>> La galerie photo...<<





Le fort moderne.

La tour du Fanal est dressée en 1644 sur l'emplacement d'une tour de guet. En 1668, le fort St.-Jean actuel est érigé sous la direction du chevalier de CLERVILLE qui l'isole de la ville. Les constructions des Hospitaliers font place à de savants assemblages de divers ouvrages que VAUBAN perfectionne encore 10 ans plus tard. En 1844 l'entrée principale et la demi-lune disparaissent avec l'ouverture du canal qui relie le Vieux-Port aux nouveaux bassins de la Joliette. Ce canal est comblé en 1940 pour réaliser une voie de circulations. En 1996, La ville de MARSEILLE réalise le mémorial de l'oeuvre Française d'Outre-Mer.
stean6.jpg